The Growlers : Chinese Fountain, pop en stock !

Une semaine que le quatrième album des The Growlers, Chinese Fountain, est sorti chez Everloving Records/Fatcat Records… une semaine que j’essaie d’écrire ma chronique mais à chaque fois, impossible, je me laisse happer par cette nonchalance estivale et je finis par rêvasser les yeux ouverts !

Bon, à priori cette fois c’est la bonne, plusieurs écoutes, le temps aussi d’appréhender les changements perceptibles chez nos californiens de The Growlers. En même temps l’affaire commençait déjà à se préciser l’année dernière, avec leur dernier album Hung at Heart et l’EP Not Psych!, dans lesquels un vent de pop venait souffler sur leur surf garage psyché auquel ils nous avaient habitués dès leur premier album en 2009, Are You In Or Out ?

Ce nouvel opus, Chinese Fountain prend définitivement le virage vers une pop plus actuelle, qui laisse entrevoir des facettes du groupe que l’on n’avait jamais entendu.

Et ça commence avec le titre éponyme, Chinese Fountain qui part carrément dans des rythmiques funky teinté de relents disco, mince mais que se passe-t-il, je dois avouer que ça surprend de prime abord, mais après tout pourquoi pas, n’en déplaise aux puritains, parfois un peu de légèreté ça fait du bien et commercial ne rime pas forcément avec bancal !


Et ça ne s’arrête pas là, sur Dull Boy, ils osent même le riff reggae, comme si The Coral avait croisé les Clash, bon là je ne peux m’empêcher d’émettre une réserve quand même, c’est le morceau sur lequel j’accroche le moins et je suis ravie de retrouver une énergie plus pop rock avec le titre suivant, Good Advice.

Et à partir de là, on se laisse prendre par la désinvolture du chanteur Brooks Nielsen, on a envie de partir en Californie profiter du soleil, loin de la pluie et la grisaille ambiante dans ce tourbillon de Beach Goth, oui Beach Goth, c’est comme ça qu’ils aiment définir leur musique, un mélange de reverb’ heavy surf guitar et de son Bakersfield (genre de musique country californienne) honky tonk avec du post-rock 80’s… ouf, je l’ai sorti, c’est pas moi qui le dit, c’est dans leur bio !

L’album de The Growlers, Chinese Fountain est sorti le lundi 29 septembre chez Everloving Records/Fatcat Records, et il est disponible en CD, Vinyle (en Vinyle !) et bien sûr en MP3 (Argh !) par ICI et en attendant il est en écoute par là >>>

Cet article a été publié à l’origine sur le site Addict Culture.

Author: Mag Chinaski

«La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil.» Friedrich Nietzsche

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *