PJ Harvey : To Bring You My Love, 20 ans !

Le 27 février 1995, l’album de PJ HarveyTo Bring You My Love sortait chez Island/Universal Music. Cette année là je suis encore au collège, en troisième, et je sens que mes goûts musicaux s’affirment, exit les titres foireux de dance et autres mièvreries musicales, les sorties rock pullulent, c’est la grande époque Fun Radio (oui avant ils passaient du rock !) on le verra mais 1995 est une année plutôt prolifique, et marque l’avènement de la brit-pop.

En attendant, j’ai quinze ans et j’adore rester enfermée dans ma chambre à écouter de la musique, dessiner, lire… au grand dam de ma mère ! Et une envie pressante se fait sentir, je veux jouer de la guitare !

C’est donc dans ce contexte que je découvre PJ Harvey qui n’en est pas à son premier album… en effet, To Bring You My Love est le 4ème opus de Polly Jean, mais le premier en solo, après avoir dissout le PJ Harvey Trio, composé alors de Rob Ellis et Steve Vaughan, avec lequel elle a sorti, Dry en 1992 chez le label indépendant Too Pure et Rid Of Me en 1993 chez Island (j’ai un p’tit faible pour celui-ci, très brut !) et 4 Tracks Demo en 1993, mélange de démos et de titres originaux.

Février 1995 donc, To Bring You My Love sort enfin, et avec, le single Down By The Water, que je découvre au détour d’un clip, et quel clip, univers aquatique, gothique, glamour, j’ai trouvé mon modèle et quelques mois plus tard j’obtiens enfin mon précieux, ma guitare… !

Et ce week-end, l’occasion de me replonger dans cet album, qui, 20 ans après, se laisse toujours apprivoiser avec plaisir… apprivoiser… car la belle reste sauvage, énigmatique, encore aujourd’hui, elle est de ces artistes qui se font rares, et qui ne brillent que par leur talent !

Cet album, un tournant dans la carrière de PJ Harvey, elle va plus loin dans la recherche de son, comme grandie de l’influence grunge du début des années 90, au fil des titres, les univers se multiplient, il semblerait bien que la présence de Flood alias Mark Ellis (Nick Cave, New Order, Depeche Mode…) à la production de l’album et John Parish, son fidèle ami, à la batterie, ne soient pas étrangères à ce revirement magnifique.

Musicalement, l’évolution est évidente, on passe du minimalisme le plus brut à un univers riche, où les cordes, les synthés et les orgues élèvent un peu plus haut le débat !
Il y a tellement de facettes, d’influences qui se côtoient, l’énergie brute d’un morceau comme C’mon Billy, rythmique rageuse de guitare, cette voix, entre douceur et hurlements rauques, les cordes qui s’envolent… mais aussi The Dancer, mélancolique, avec cet arpégiateur qui résonne, distorsion de l’âme… !

Ce week-end, c’était les 20 ans de l’album To Bring You My Love de PJ Harvey, un album culte chez Almost Famous, l’occasion de découvrir ou de redécouvrir cet album indispensable !

Author: Mag Chinaski

«La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil.» Friedrich Nietzsche

  

2 thoughts on “PJ Harvey : To Bring You My Love, 20 ans !”

  1. Ah la nostalgie…j’ai un peu honte d’avouer ici que je suis complètement passée à côté de ce disque à l’époque, je n’ai vraiment écouté PJ Harvey qu’avec l’album de 1998…je suis loin de connaître toute sa disco (enfin si je la connais mais pas tout écouté…) mais c’est assurément une grande artiste…

    1. Il n’y a jamais de honte à passer à côté d’un album… il y en a tellement à écouter, c’est sans fin ! 🙂 C’est un sacré personnage la PJ Harvey, et tellement de facettes musicales, cette rubrique ça va être un peu mes plaisirs égoïstes, ça fait du bien de revenir sur ses classiques ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *