La Route du Rock Session : Odessey & Oracle / The Pains of Being Pure at Heart !

Après la belle découverte de Odessey & Oracle, j’avais une très grande envie de voir ce trio lyonnais en live, il faut dire que l’album m’a beaucoup touché (pour rappel c’est ICI !). C’est donc avec une grande gentillesse qu’ils m’ont proposé de venir les voir jouer à La Maroquinerie le 21 avril dernier, dans le cadre des soirées de La Route du Rock Session, avec comme tête d’affiche ce soir là, The Pains of Being Pure at Heart, un groupe que j’aime également beaucoup, je dois l’avouer, une soirée qui promettait d’être belle…!

Après vérification, je savais que les Odessey & Oracle se produiraient tôt ce soir là, un passage annoncé à 20h, donc pas une minute à perdre car je voulais rencontrer Fanny, Alice et Guillaume, pour savoir qui se cachait derrière ces chansons oniriques. Après un petit moment à discuter, il est temps de passer aux choses sérieuses, le concert débute finalement vers 20h15.

Et je ne regrette pas d’être là ce soir, ces trois là semblent comme habités par leur musique, Fanny en impose au milieu devant son piano électromécanique, sa voix est douce et vibrante, Alice jongle avec malice entre son clavecin électrique et sa flûte à bec, qui parfois m’évoquent un Morricone période médiévale, oui je sais c’est étrange mais ce savant mélange musical aux allures psychédéliques appellent tellement d’images pour qui a un imaginaire fertile… Guillaume n’hésite pas à présenter les morceaux au fur et à mesure que leur set s’étire, et alterne habilement entre guitare sèche et guitare dobro ! Mais quand leurs voix se mélangent dans des harmonies qui leur valent bien l’appellation de groupe pop baroque, les frissons sont bien là, à l’instar de cette magnifique reprise des The Zombies, The Way I Feel Inside qui clôture en beauté un concert rempli de fantaisie, de rêves et d’une belle générosité !

Je n’ai malheureusement pas fait de photos de ce moment, il faut dire que je ne suis pas très douée pour ça, mais j’ai pu apercevoir un certain Robert Gil ce soir là, donc je vous laisse aller voir par vous-même par ICI !
Pour le reste, je vous laisse découvrir une belle vidéo du titre 2016, captée par Reafførests, lors d’un concert @Le Ciel à Grenoble, mais le plaisir reste le même !

J’ai juste envie de vous dire de ne pas hésiter à aller les voir sur scène car c’est une belle expérience auditive et onirique, mais aussi à les soutenir en vous procurant leur album Odessey & Oracle and The Casiotone Orchestra qui est disponible chez Carton Records, à retrouver par ICI ! Pour les amoureux des vinyles, comme moi, laissez-vous tenter par ce bel objet, la pochette est vraiment magnifique et la qualité de son de celui-ci est réelle, je suis ravie que ce petit ait rejoint ma collection !

vinyl-odessey-and-oracle

La soirée s’est poursuivie avec une prestation énergique et communicative avec les The Pains of Being Pure at Heart, mais ce soir là j’étais surtout là pour les Odessey & Oracle, une belle soirée donc !

Site Officiel / Facebook / Carton Records 

 

Author: Mag Chinaski

«La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil.» Friedrich Nietzsche

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *