Gonzaï Night : Dead Meadow / LA Hell Gang / The Scrap Dealers !

Le 20 mars dernier, Almost Famous se rendait à La Maroquinerie pour une soirée à l’affiche prometteuse. Trois groupes, The Scrap Dealers, LA Hell Gang et les Dead Meadow, le tout sous la houlette de Gonzaï, que l’on ne présente plus dans nos contrées parisiennes et gage d’une soirée de bonne facture ! Il n’en fallait pas plus à votre bafouilleuse préférée (oui j’aime à penser que les gens m’adorent), pour se jeter sur sa carte bancaire et réserver illico presto, au grand dam de mon banquier, ma place pour ce qui allait être un moment mémorable, foi de Chinaski !

dead-meadow-2 dead-meadow-5

20h, je me place judicieusement devant la scène car je sais que la soirée est complète, et à juste titre, la présence des Dead Meadow y est pour beaucoup, quand on sait que les américains fêtent leurs 17 ans d’existence ! Et c’est les belges de The Scrap Dealers qui ouvrent le bal et qui nous envoient un son dont mes oreilles se souviennent encore, relents de shoegaze à la limite du noise, je découvre avec fureur ces cinq garçons hallucinés, et je pars dans une transe qui ne me lâchera plus.

scrap-dealers-1 scrap-dealers-2 scrap-dealers-3

Mais voilà que se pointent les chiliens de LA Hell Gang, que j’étais impatiente de voir enfin sur scène depuis la découverte l’année dernière de leur album, Thru Me Again. Et autre ambiance, plus planante ce coup-ci, ce qui n’est pas pour me déplaire, le son est plus lourd, dans la plus pure tradition du psychédélisme période 60’s, les solos de guitare s’étirent, pour mon plus grand plaisir, et je peux me laisser aller dans un voyage mystique, chamanique… ces trois garçons me font partir très loin ! A recommander aux fans des Black Angels !

la-hell-gang-1 la-hell-gang-2 la-hell-gang-3

Mais pas le temps de traîner, le moment tant attendu arrive enfin, je vais enfin voir les Dead Meadow sur scène, la salle est remplie comme je l’ai rarement vu à La Maroquinerie, je peux sentir la foule autour de moi, impatiente, vibrante, je ne regrette pas d’être arrivée tôt ! Et quel show ! Je me laisse porter par les mouvements de la foule excitée, comme sous acide, ça bouge dans tous les sens, la fièvre est bien là et je me sens moite, furieuse, conquise, j’exulte de joie dans cette hystérie collective… oserais-je dire que la jouissance n’est pas loin, oui je jouis, mes oreilles connaissent l’extase ce soir, et le groupe nous offre un rappel comme pour nous récompenser de notre folie !

dead-meadow-1 dead-meadow-2 dead-meadow-3

Il est un peu plus de 23h et j’essaie de redescendre tout doucement de ce rêve éveillé, je garde un sourire étrange sur les lèvres qui ne me quittera plus jusqu’à chez moi où je découvre que mes jambes sont recouvertes de bleus, et je ris comme une gamine de 17 piges, car oui ce soir j’ai retrouvé mes 17 ans, le temps d’une soirée que je garderais dans un coin de ma tête, un plaisir solitaire mais pas coupable !

Alors merci Gonzaï pour cette soirée, ce n’est pas la première que je fais avec vous, et ce ne sera certainement pas la dernière !

 

Author: Mag Chinaski

«La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil.» Friedrich Nietzsche

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *