Blur : Parklife, 20 ans après !

Mars 1994, sortie du single Boys and Girls de Blur, j’ai 14 ans, et je deviens fan de cette chanson ! Ouais je suis fan, j’ai 14 ans, j’ai dit ! Trêve de plaisanterie, je me procure enfin le précieux, le fameux CD 2 titres, dans un Nuggets, mince un Nuggets… bref, je découvre enfin Blur dans ma chambre et je suis définitivement dingue de ce morceau, même 20 ans après, j’ai encore envie de sauter partout comme une gamine !

Mais il faut savoir aussi qu’en 1994, c’est surtout la sortie de Parklife, 3ème album du groupe et sans doute celui de la consécration pour les Britishs. Et aujourd’hui 20 ans après sa sortie le 25 avril 1994, j’ai bien envie de me replonger dans cet album de 16 titres et 52 min quand même !

Pour les infos, que dire, à moins d’avoir vécu dans une grotte ces 25 dernières années, on a forcément entendu parler de Blur… le groupe s’est formé en 1989 à Londres autour de Damon Albarn, Graham Coxon puis Alex James et Dave Rowntree, après des débuts hésitants, ils explosent enfin avec Parklife en 1994 qui se place à la première place des charts anglais dès sa sortie, sans doute que la présence de Stephen Street, le producteur des Smiths, aux commandes n’est pas étrangère à ce succès.

Pour le reste, je me rends compte ce soir que cet album est bien plus dense que ce que je pensais… des pépites inoubliables comme Girls and Boys, End of a Century, Parklife, mais ouais Parklife, un titre complètement pop dans la plus pure tradition anglaise, patrimoine dont ils font partie aujourd’hui (à voir cet extrait à Hyde Park en 2009).

Mais aussi un vivier musical où les influences se mélangent et se renouvellent, dans une esthétique soignée et ciselée… pour ne rien vous cacher, j’ai réécouté cet album de temps à autre mais jamais comme ce soir, déjà 4 écoutes et j’entends de nouvelles voix à chaque fois, les Beatles, les Smiths, les Kinks mais aussi XTC, Syd barrett, les FloydBowie, Sonic Youth… Aaaaaahhhhh ! J’adore ! Redécouvrir un trésor de son adolescence, se rendre compte que c’est vraiment un chef d’œuvre et qu’on arrive à saisir toutes ses aspérités, dieu que c’est bon !

Pour une écoute c’est en dessous que ça se passe… pour finir, ça me rappelle que cette même année un autre groupe avait retenu mon attention avec un titre diablement efficace, Oasis avec Supersonic… 2 groupes, de la pop, la guerre était en marche mais ça c’est une autre histoire…!

Cet article a été publié à l’origine sur le site Addict Culture.

Author: Mag Chinaski

«La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil.» Friedrich Nietzsche

  

2 thoughts on “Blur : Parklife, 20 ans après !”

  1. J’inaugure un petit commentaire sur ton chouette site que je vais découvrir petit à petit…j’avais bien aimé cet article, de chouettes souvenirs…j’avais un peu (beaucoup) plus que 14 ans mais ça me fait toujours pareil que toi!!! 🙂

    1. Merci Christelle ! 🙂 ton commentaire me fait chaud au Cœur, après toutes ces semaines de boulot, arf ! J’avais adoré écrire sur cet album, ça évoque des souvenirs forcément, et les grands albums restent ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *