Bikini Machine : Pile à l’heure !

Après trois ans à tourner avec Didier Wampas, les rennais de BikiniMachine nous reviennent enfin avec un nouvel album, Bang On Time !, qui est sorti ce 03 novembre chez Yotanka/Differ-Ant. Rappelez-vous, leur précédent opus The Full Album était sorti en 2009, mince cinq ans déjà… et je me souviens à l’époque le titre Good Morning était rudement efficace, j’avoue le réécouter de temps à autre pour prendre ma dose d’énergie ! Allez ! Je ne peux pas m’en empêcher, le voici !

Un album qu’ils ont pris le temps de travailler, trois ans à raison d’une session par semestre, il faut dire que les projets parallèles ne laissaient pas beaucoup de temps et pourtant ils l’ont fait ! Et je dirais même qu’ils l’ont très bien fait, un album plus concis, 10 titres, 32min, beaucoup plus cohérent que les précédents. Un retour en flamme dans les 60’s, un univers qu’ils savent bien exploiter, et ça commence très fort avec le premier single de l’album Stop All Jerk, ça sonne Motown, le tambourin, les cuivres, comme une envie de se trémousser.

Soudain, The Shade Of My Soul, ambiance Amicalement Vôtre en vue, oui la référence à John Barry est nette, ça monte, sur la fin ça devient plus nerveux à coup de gros riff de guitare. Mais la pop surf garage n’est jamais bien loin, Stagger Man, à un p’tit côté Black Keys période Brothers, l’album s’enchaîne à un rythme effréné, Watcha Gonna Do est diabolique, on ne s’ennuie pas une seule minute.

« On fait du vieux avec du neuf », disent-ils, et c’est vraiment ça, transpirant d’influences qui sentent bon la Californie, mais à la sauce bretonne ! Travel Free et son orgue agrémenté de guitares à plein fuzz me donne envie de me tirer sur une plage et d’oublier que l’hiver est déjà là. Mais je n’ai pas le temps d’y penser, les gars de Bikini Machine m’achèvent jusqu’au bout et le sublime Watch Me Going By, et ce riff d’orgue ! Pour la peine je me le remets ! Et toc !

Mais je vous en ai déjà trop dit, l’album Bang On Time ! le bien nommé, est sorti ce lundi chez Yotanka/Differ-Ant et il se trouve déjà chez tous les bons disquaires, il est également disponible par ICI.

Cet article a été publié à l’origine sur le site Addict Culture.

Author: Mag Chinaski

«La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil.» Friedrich Nietzsche

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *